BENJAMIN L. AMAN, LAURÉAT DE L'ÉDITION 2018 DE L’EECKMAN ART PRIZE
PRIX DU DESSIN CONTEMPORAIN

 

Pour la troisième année consécutive, Art on Paper en collaboration avec BOZAR a lancé, avec le soutien de EECKMAN ART & INSURANCE, un appel à projets destiné aux artistes et étudiant-e-s en art, offrant au-à la lauréat-e une bourse de production et un espace d’exposition pour montrer son travail durant le salon. Cette année, le jury réunissait, autour de Paul Dujardin / CEO BOZAR, Adeline d’Ursel / Directrice d’Art on Paper, Marie Cantos / Directrice artistique d’Art on Paper et, bien évidemment Cédric Liénart de Jeude / Eeckman Art & Insurance, les collectionneurs et collectionneuses Dimitri Jeurissen, Benedikt van der Vorst, Marie-France Degembe, Myriam de Solages, Caroline le Grelle. C’est avec un vif enthousiasme que le jury a distingué l’artiste Benjamin L. Aman (né en 1981) pour la qualité graphique de son travail, la cohérence de sa démarche et la pertinence de son projet.


Benjamin L. Aman, lauréat de l'Eeckman Art Prize 2018

 

Benjamin L. Aman est diplômé de l’École nationale supérieure d’art de Nancy (France). Ses dessins, ses installations et sa musique témoignent d’une expérience à la fois physique, intime et émotionnelle de l’espace. Il ne s’attache pas seulement à composer des objets distincts, mais bien à donner une présence à l’intervalle qui nous sépare d’eux, et tente par là même de faire vibrer l’étendue indéfinie qui les entoure. Son travail a été montré à de nombreuses reprises en France et à l’étranger lors d’expositions personnelles (The Drawer et les Éditions Manucius à Paris, Kunstraum Michael Barthel à Leipzig, L’Atelier-KSR à Berlin) et collectives (Centre Pompidou à Paris, Rencontres de la photographie d'Arles, Centre d’Art Contemporain Nei Liicht de Dudelange, Centre d’Art Contemporain Micro-Onde de Velizy, Musée d’art contemporain de Rochechouart, Les Instants Chavirés à Montreuil). Co-fondateur en 2010 du duo Sleep Disorders avec l’artiste Marion Auburtin, il est également à la tête du label de musique Razzle Dazzle explorant les frontières du visible et du sonore.


Benjamin L. Aman, A silent Flow (présence d’une présence), séquences 28 à 43, 2015 – graphite et pastels sur papier
© photo : Nicolas Brasseur

 

Il y aurait quelque chose d’un ordre premier dans les œuvres de Benjamin L. Aman... Ou, tout du moins, la tentative de s’en approcher, de matérialiser la sensation pure et, dans le même temps, de mettre au jour les architectures invisibles de la pensée et du continuum de la matière – celles qui organisent secrètement l’ordre du monde, recueillent les images-souvenirs de déambulations mentales, construisent des structures suspendues d’où contempler le vide. À travers ses dessins au fusain, ses objets de carton-plume, ses créations sonores et ses mises en espace (tous se faisant formellement écho et témoignant d’une approche quasi synesthésique), l’artiste amplifie nos perceptions et rend palpable la béance dans laquelle nous plongent celles-ci. Une béance qui renvoie aux états transitoires, aux vacances de l’être, à la « cécité de l’ouïe » et la « surdité de la vue » pour reprendre les termes de l’artiste, aux impressions d’épaisseur de l’obscurité, au bruit de son silence habité. Pour Art on Paper, Benjamin L. Aman propose un espace monographique intitulé "Pour que la voûte du palais soit voûte de ciel", mettant en résonance productions graphiques, sculpturales et sonores afin de proposer une expérience du son comme paysage visuel et du dessin comme voyage coloré. Où chaque œuvre devient un élément d’une partition déployée dans le temps et l’espace.


JURY EECKMAN ART PRIZE 2018

Paul Dujardin / CEO BOZAR
Adeline d’Ursel / Directrice Art on Paper
Marie Cantos / Directrice artistique Art on Paper
Cédric Liénart de Jeude / Eeckman Art & Insurance
Dimitri Jeurissen / Collectionneur
Benedikt van der Vorst / Collectionneur
Marie-France Degembe / Collectionneuse
Myriam de Solages / Collectionneuse
Caroline le Grelle / Collectionneuse